Les accords de Bretton Woods

Posté par forex1 le 22 juillet 2022

bretton-woodsPeu d’événements dans le développement de l’économie mondiale ont eu autant d’impact que les accords de Bretton Woods. Comme le traité de Yalta sur le plan politique, ces accords sur le plan économique allaient devenir les piliers sur lesquels allait reposer la reconstruction d’un nouvel ordre mondial sous les effets dévastateurs de la Seconde Guerre mondiale. Et alors qu’une guerre devait être à l’origine de ces traités, c’est une autre guerre qui y mit fin, 27 ans plus tard. Les accords de Bretton Woods ont donné naissance au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale.

La genèse des accords de Bretton Woods

C’était en 1944. La Seconde Guerre mondiale fait toujours rage, mais l’issue finale est en cours. Le cadre choisi était le Mount Hotel dans la petite ville de Bretton Woods, New Hampshire. Là, 44 nations se sont réunies pour établir les nouvelles bases sur lesquelles reposerait le processus de reconstruction d’une Europe en ruines et une nouvelle forme de stabilisation monétaire. Quelques semaines plus tard, le débarquement en Normandie devait avoir lieu, marquant le début de la fin de l’aventure guerrière allemande.

Pendant près de trois semaines en juillet 1944, deux modèles de reconstruction et de stabilisation monétaire ont été débattus. D’une part, Harry Dexter White, secrétaire adjoint du Trésor américain, et d’autre part, John Maynard Keynes, un économiste britannique. Keynes préconise un système monétaire unique et non national, qu’il appelle le Bancor. White, quant à lui, défend l’idée d’un système d’échange monétaire basé sur le dollar américain mais ancré à l’or.

Bien sûr, l’un d’entre eux avait un avantage. Pendant la guerre, les États-Unis avaient accumulé une énorme quantité de réserves grâce à leur développement industriel et à leurs ventes d’armes aux pays belligérants. Il en est de même pour certains pays émergents dont la production primaire, liée aux denrées alimentaires, comme dans le cas de l’Argentine, a vu ses réserves augmenter.

Finalement, c’est la proposition américaine qui l’emporte et une parité de 35 dollars par once d’or est établie. Ainsi, les États-Unis sont devenus une sorte de banque centrale aux caractéristiques mondiales et leur principale fonction était d’imprimer des billets de banque et d’accumuler de l’or. En outre, les États-Unis devaient avoir la tâche de « financer » la reconstruction d’une Europe totalement en ruines. Les accords de Bretton Woods ont marqué la fin de la livre sterling comme monnaie de référence.

Ces accords ont également donné naissance au FMI et à la Banque mondiale, des organismes de prêt qui opèrent pays par pays. Sur les 8 milliards de dollars initiaux pour leur fonctionnement, les Etats-Unis contribueraient à hauteur de 31%. La mission du FMI serait de financer les déficits budgétaires des différents pays avec des crédits à moyen terme, mais en même temps, il fixerait les orientations économiques de ces pays pour assurer le recouvrement des crédits.

La fin de Bretton Woods

Alors que la plupart des nations devaient produire des biens et des services, les États-Unis imprimaient des billets de banque. En 1970, en raison de la nécessité de financer la guerre du Vietnam, les États-Unis ont inondé les marchés de dollars, épuisant les réserves d’or. Le président Richard Nixon, sur les conseils de Paul Samuelson, va dévaluer la monnaie américaine et, le 15 août 1971, il va déclarer l’inconvertibilité du dollar en or.

Ainsi, les accords de Bretton Woods prenaient fin et les taux de change flottants allaient enfin être imposés dans le monde entier, ouvrant un nouveau scénario de crise.

 

ECOMAP® |
IMPORTATION EXPORTATION IMM... |
MASTER MANAGEMENT DES ORGAN... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | carbonat
| onehrcashloan
| chronorepare